Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

AMAZONIE : UNE BONNE NOUVELLE POUR LA FORÊT ? À VOIR...

 13/12/2014

Sept pays d'Amérique latine se sont engagés à reboiser

près de vingt millions d'hectares de terres dégradées d'ici 2020

 

 

 

287.jpgSept pays d'Amérique latine se sont engagés dimanche à reboiser près de 20 millions d'hectares de terres dégradées d'ici 2020, dans le cadre de la conférence de l'ONU sur le climat qui se tient actuellement à Lima. En parallèle à la conférence, les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement du Mexique, du Pérou, du Guatemala, de Colombie, d'Équateur, du Chili et du Costa Rica ont présenté un plan de remise en état des terres dans leurs pays respectifs.

Le Mexique a entrepris de restaurer 8,5 millions d'hectares, le Pérou 3,2 millions, le Guatemala 1,2 millions et la Colombie un million. L'Équateur se propose de reboiser 500 000 hectares, le Chili 100 000 et le Costa Rica 50 000.

289.jpgEn outre, un plan régional de conservation de la Patagonie permettrait de récupérer 4,1 millions d'hectares de forêts. On estime qu'en Amérique latine il existe quelque 200 millions d'hectares de terres dégradées, selon le Centre international d'agriculture tropicale, basé en Colombie. « Au Pérou, nous perdons les forêts à une vitesse impressionnante. Les activités qui accélèrent le plus la déforestation sont l'exploitation minière illégale, le surpaturage et la plantation de coca », a indiqué le ministre de l'Agriculture Juan Manuel Benites. « Nous devons envisager un reboisement productif et accéder à une agriculture de carbone neutre », a-t-il ajouté.

Le ministre de l'Agriculture argentin Roberto Delgado a également exhorté à mettre un frein à la déforestation. « Outre la récupération des sols, il est très important de cesser de perdre de hectares » (analyse flamboyante ! NdTémoin).

 Le grain de sel du Témoin : Comment ne pas douter, même un petit peu, de la sincérité de ces déclarations-la-main-sur-le-cœur.

- N'oublions pas que, si la forêt a été mise à mal à ce point, c'est par la faute de ces mêmes dirigeants (ou de leurs prédécesseurs) : laxisme et/ou corruption.

- 20 millions d'ha, cela fait, si je ne me trompe pas dans mes conversions, 200 000 km², soit un gros tiers de la superficie de l'Hexagone. Depuis les années 1970, la forêt a perdu près de 20% de sa surface, soit environ deux fois la France métropolitaine. Toujours si je compte bien, d'ici 20 à 25 ans la forêt devrait avoir retrouvé sa sur face initiale. Sauf que...

290.jpg- Les multi-nationales, parmi lesquelles des françaises, ne sont pas prêtes à lâcher la manne du bois illégalement blanchi et importé. Les ruralistas et autres fazendeiros continuent à déforester pour l'élevage bovin intensif. Plus, n'oublions pas que le Brésil inonde la planète de soja « monsantoisé » cultivé sur des terres ayant autrefois appartenu aux communautés autochtones. Enfin la quinzaine de projets de gigantesques barrages qui, de manière cumulée, vont entraîner la disparition de milliers d'hectares de forêt en même temps qu'il favoriseront l'implantation de gigantesques mines à ciel ouvert dont les sociétés canadiennes sont spécialistes...

- Last, not least : Je n'ai pas vu figurer le Brésil dans la liste des sept pays pavés de bonnes intentions.

Le compromis, nommé Initiative 20x20, bénéficiera d'un soutien de 365 millions de dollars de la part d'investisseurs privés. Il vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre générées par la déforestation et les changements dans l'utilisation des terres. Selon les experts, l'Amérique latine est l'une des régions du monde les plus vulnérables aux changements climatiques.

Une dernière question du Témoin, encore, avec son esprit tordu : Imaginons, oh, imaginons seulement que ces investisseurs privés soient les mêmes que ceux qui, par ailleurs, exportent illégalement le bois, dévastent la forêt pour en faire de la pâture intensive, plantent le soja Monsanto... Ces 365 millions de dollars ne sont-ils pas un simple pouillème par rapport à ce que leur rapportent leurs activités ? Ce ne serait alors pas trop cher acheter l'impunité...

 288.jpg

De toutes les façons, reboiser pour obtenir la diversité initiale, on ne sait pas faire.

Si l'on veut retrouver la forêt primaire originelle, il ne faut plus toucher à rien

pendant cinq cents ans !...

 

 

 

Consultez ici  les livres dont le Témoin en Guyane est l'auteur !


13/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 193 autres membres