Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

Lire : CONTRE LA PENSÉE UNIQUE

21/12/2014

Claude Hagège, linguiste

 

 

296.jpg

 

- Vous affirmez que la propagation d'une langue engendre une pensée unique. Pourquoi ?

- Claude Hagège : Attention, la propagation d'une langue en général - et ce fut le cas du latin pendant des siècles en Europe et au-delà - n'implique pas de danger d'homogénéisation de la pensée. Elle a, bien au contraire, favorisé sa multiplicité. Mon propos ne concerne pas n'importe quelle langue, mais l'anglais. L'anglais, dont la diffusion mondiale est accompagnée d'une certaine idéologie néolibérale, dont l'ensemble du monde est à la fois l'auteur et la victime. La propagation d'une langue n'est pas nécessairement négative. Elle peut servir les besoins ou les désirs d'une population, comme ce fut le cas des langues véhiculaires de vaste diffusion.

 

Ce livre est un plaidoyer contre la pensée unique.

297.jpgCe livre est un appel à la résistance. Quand l’essentiel n’est plus distingué de l’accessoire, quand les projets intellectuels de haute volée se heurtent à la puissante inertie de la médiocrité ambiante et des petits desseins, quand l’uniformisation s’installe dans les goûts, les idées, dans la vie quotidienne, dans la conception même de l’existence, alors la pensée unique domine. La langue anglaise domine le monde et sert aujourd’hui de support à cette pensée unique. Mais le français est bien vivant. Et nombreux sont ceux, de par le monde, qui en mesurent l’apport au combat de l’homme pour la liberté de l’esprit.

C’est l’objet de ce livre que de proposer de nouvelles pistes pour déployer encore plus largement de nouvelles formes d’inventivité et de créativité.

 

Claude Hagège est linguiste, professeur honoraire au Collège de France et lauréat de la médaille d’or du CNRS. Il est l’auteur de livres qui sont d’immenses succès : Le Français et les Siècles, Le Souffle de la langue, L’Enfant aux deux langues, Halte à la mort des langues et Combat pour le français.

Le grain de sel du Témoin : je recommande fortement ce livre, à une époque où on fait passer pour tendance un parler bâtard (et je ne dis pas métissé) de mauvais anglo-saxon (c'est très style, prononcez staïle) qui n'est pas une mode mais une entreprise construite d'uniformisation de la pensée (les concepts sont moins définis lorsque l'on possède trois cents mots pour s'exprimer, moitié dans sa langue, moitié dans celle de l'occupant. Et puis... demandez à la plupart de ces jappeurs frangliches d'aligner une seule phrase en anglais correct ; y arriveront-ils ? Comment Est-ce que l'on verbalise ce que l'on pense lorsqu'on n'a pas les mots ? L'un de mes professeurs de fac disait (en substance) : « Lorsqu'un peuple veut en dominer un autre, il doit l'empêcher de penser par lui-même. Pour cela, il faut commencer par le priver de sa musique en lui assénant celle du dominant. Ensuite, le priver de sa langue... » Pour la musique, c'est fait. Reste la langue... c'est en bonne voie.

 Après la langue, les médias ?...

La pensée unique orchestrée par les médias... prenez le temps de découvrir cette vidéo.

Pour la partie concernant les médias, allez directement au minutage 33'25''

 

 

Consultez ici  les livres dont le Témoin en Guyane est l'auteur !

 

 



21/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 193 autres membres