Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

ENCORE UN SUICIDE D'ENFANT AMÉRINDIEN : 12 ANS !

26/09/2014

 

arrêtons le massacre !

Source : @mes contacts

 

Cette fois, il y en a marre !

Un jeune de 12 ans s'est pendu après une dispute avec ses parents. C'est donc sur la base d'une remise en cause de l'autorité parentale que ce suicide s'est fait. Mais ne nous arrêtons pas à l'arbre qui cache la forêt, c'est bien au-delà d'un simple différend familial que ce drame s'est joué.

La déstructuration des peuples autochtones par l'assimilation du mode de vie Européen font que aujourd'hui les valeurs sociétales des amérindiens ne tiennent plus et désorganisent les modes de vie traditionnels. Mais on persiste et signe mais le retour en arrière serait aussi difficile. Pour faire bref, dans les années 60-70 on a réglé le sort des derniers Amérindiens qui persistaient à vivre selon leurs coutumes. Ils sont devenus citoyens français avec des papiers qui devaient être en règle, l'alcool et le RMI (puis le RSA) leur sont tombés dessus de manière simultanée et, cerise sur le gâteau, la scolarisation de leurs enfants dans une langue qui n'était pas la leur mais celle du colonisateur est devenue obligatoire. Sans parler des missionnaires de tous poils qui n'ont jamais rengainé leurs croix. Et le reste a suivi...


Citoyens... ils n'en ont pas les droits. Leur eau est polluée au mercure, tout comme le poisson qu'ils mangent. Ils sont menacés par les orpailleurs et les braconniers, vecteurs de drogue (et de toutes les joyeusetés attachées à la vie moderne) qui désertifient leurs territoires de chasse.  Des enquêtes de santé publique ? La dispersion de l'habitat, à ce qu'on dit, empêche la médecine officielle d'y procéder. De toutes les façons, l'intendance ne suit pas. Seule l'association ADER,  se préoccupe du taux effarant de suicides chez les Amérindiens et des phénomènes qui pourraient en être la cause.

186.jpg
L'État français se montre autiste en ce qui concerne ceux qu'il a voulu transformer en citoyens ressortissants français. La négation par la France de signer la convention 169 de l'OIT (voir le dossier) sur la reconnaissance des peuples autochtones le prouve amplement.

Tant que les Amérindiens se suicident, l'État s'en moque. Le jour où ils se rebelleront, on verra...

 Vous êtes invités à consulter le dossier : Suicides en masse chez les Amérindiens

 



26/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres