Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

EXPÉDITION MAPAONI

09/03/2014

L'inaccessible frontière

 

 

Lorsque vous consultez les programmes de télévision vous pouvez lire ceci :

Une aventure scientifique et humaine exceptionnelle au c?ur de l'Amazonie, dans une des régions les plus mystérieuses du monde.

 

Mapaoni1.jpg

« Au cœur de l'Amazonie, le géographe François-Michel Le Tourneau, membre du CNRS, part explorer une région hostile, aux confins du Brésil, du Suriname et de la Guyane française, tombée dans l'oubli depuis plus de quarante ans. Ici, près des sources du fleuve Jari, les moyens modernes destinés à recueillir des informations géographiques peinent à percer la couverture nuageuse permanente des monts Tumuc Umac (Tumucumaque en Brésilien). Même les optiques haute-définition des satellites ne fournissent que des images déformées par le relief tourmenté.

Située à la croisée d'anciennes routes de commerce des ethnies amérindiennes, cette région a pourtant fait l'objet de nombre de convoitises pendant trois cents ans. Aux XVIIIe et XIXe siècles, certains y ont cherché le mythique Eldorado décrit par les conquistadors. C'est sur les traces de ces grands explorateurs du passé qu'en août 2011, l?expédition Mapaoni entreprend de marcher, en suivant également le chemin emprunté en 1937, sous le régime nazi, par une expédition naturaliste allemande. Une remontée sur plus de 750 kilomètres du fleuve Jari, affluent méconnu de l'Amazone, jusqu'à la borne marquant la frontière entre les trois pays. L'objectif ? Cartographier la région. Avec vingt hommes et trois pirogues, la mission va tenir un mois en autonomie complète dans cette forêt tropicale réputée inaccessible ».

 

Mapaoni2.jpg

J'ai vu ce reportage.

Effectivement, c'est la nature à l'état brut (brute), sans l'homme. Les Indiens même ont presque disparu de ces zones, assez impénétrables il faut bien le dire. Jusque dans les années 80 ils ont été décimés par la grippe et tout ce que les Blancs ont pu traîner avec eux. Ils maintenaient les cours d'eau en état de navigabilité, dégageant les troncs qui s'abattaient en travers des criques et des layons... Les Indiens (nommés dans ce reportage Roucouyennes) sont en fait des Wayana qui se sont trouvés de fait scindés en deux bassins de peuplement, l'un en Guyane française, l'autre au Brésil et au Suriname, séparés l'un de l'autre par la zone en question, aggravant leur isolement et leur fragilité...

Quant à l'opportunité de repréciser les frontières et de rafraîchir les cartes...

Quel intérêt ? La connaissance en-soi, d'accord. Mais... des cartes fiables, c'est fait pour permettre d'y revenir plus facilement, non ? Cela ne pourra qu'encourager le retour des Blancs avec tous leurs moyens de nuisance, l'orpaillage, le pillage de la ressource de chasse, etc.

Vous voyez ? J'arrive toujours à m'agacer...

 

Pourtant, voyez comme la nature se défend... Il nous reste un superbe film.

midi sur Arte à 15h30, et si vous le ratez, vous pouvez le voir pendant 8 jours en cliquant :

//www.arte.tv/guide/fr/045530-000/expedition-mapaoni-l-inaccessible-frontiere

Noubliez pas de le visionner en grand écran sur votre ordinateur.



11/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres