Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

GARDIENS ET PRISONNIERS (1) PAS LE MÊME COMBAT !

16/06/2015

On m'embête, je te marche sur les pieds,

et tant pis si ce n'est pas ta faute !

 Source : France-Guyane

 

446.jpg

 

 

Les agents gardiens de prison manifestent depuis quelques jours devant le centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly, près de Cayenne. Alors que le barrage qu'ils avaient mis en place a été levé, ce matin (mardi 16/06) c'est une mutinerie qui a eu lieu à la prison. Le groupe d'intervention de la gendarmerie et les pompiers sont sur place.

 

 Le syndicat FO dénonce quant à lui l’exaspération latente des détenus depuis un certain temps. Ainsi, l’administration aurait notamment réduit les rations d’alimentation et supprimé le kit d’entretien donné aux détenus arrivants. Il y a plus de 700 détenus au centre pénitentiaire de Rémire, pour une capacité de 600 personnes. L’établissement serait même en manque de matelas, selon les syndicalistes FO. « On savait que cela allait arriver, commente Florent Emmanuel, secrétaire départemental FO.
«Une mutinerie a éclaté ce matin dans un quartier de détention du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly. Un agent féminin aurait été agressé à 8 h 54. Le groupe d’intervention de gendarmerie de Guyane (GI2G) est entré à l’intérieur avec les pompiers. Des matelas ont été incendiés par les détenus. C’est le quartier CD2 qui s’est d’abord soulevé, avant d’être suivi par les autres quartiers. On ne connaît pas encore l’ampleur des dégâts. Les sirènes ont retenti à Cayenne à 11 heures. Ce matin, c’est le chaos qui régnait à l’intérieur de l’établissement. De leurs fenêtres, de nombreux détenus poussaient des hurlements. Les raisons de cette émeute sont encore à déterminer. Il semble que les détenus n’aient pas été servis à manger récemment. Selon le syndicat Ufap, les manifestants FO qui bloquaient l’accès à la prison jusqu’à ce matin, auraient refusé de laisser entrer le service de livraison de la cantine ». 
Le grain de sel du Témoin : Voilà ce que l'on pouvait lire mardi 16/06 dans les colonnes de France-Guyane. Je n'aurai qu'un seul commentaire : Les manifestants FO avaient peut-être de bonnes raisons de faire connaître leur mécontentement, mais... la façon dont ils s'y sont pris, en privant les prisonniers de nourriture, est détestable. Je n'ai rien à ajouter à cela.
« L’administration pénitentiaire sera bientôt en cessation de paiement, et les mesures d’économie s’accumulent, au détriment des détenus. Concernant le conflit opposant Force Ouvrière au directeur Jean-Philippe Mayol, une réunion par visio-conférence a eu lieu ce matin avec le directeur inter-régional Hubert Moreau. Une issue au conflit a été trouvée puisque les manifestants ont obtenu satisfaction sur plusieurs points : une enquête médicale sera diligentée et sept agents de l'Hexagone seront mutés au service d'intervention. Enfin, les agents ont obtenu deux jours de repos comme ils le demandaient. Le barrage qui bloquait l'accès au centre pénitentiaire est donc levé depuis 11h ». On respire ! Gageons que depuis, les détenus ont pu avoir leur portion de couac !
447.jpg

 

Consultez ici  les livres dont le Témoin en Guyane est l'auteur !


17/06/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 193 autres membres