Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

KURUSU AMBA : ENCORE DES EXPULSIONS DE COMMUNAUTÉS INDIENNES !

16/07/2015

Un message aux autorités

Source: Tereza Amaral

 

477.jpgAvec sur le visage les peintures de guerre (photo ci-contre), le chef Valdelice Veron, Conseiller de Aty Guasu (Grande Assemblée populaire Kaiowá et Guarani), le chef Damiana et d'autres dirigeants politiques et spirituels, ont réaffirmé lundi dernier la détermination de la résistance Guarani-Kaiowá à ne pas abandonner la Tekoha Apyka'i. C'est une décision majeure, le député juge fédéral Fabio Nunes Kaiut ayant autorisé l’expulsion de leur tekoha de Damiana et cinq communautés dans le Mato Grosso do Sul.

476.jpgRite qui montre

la force et la confiance

dans Nhandejára.

Il est la force des gens

qui se battent

contre les balles,

les expulsions

et la mort.

 

La Cour suprême fédérale (STF) et le gouvernement fédéral doit prendre des mesures urgentes pour prévenir l'effusion de sang. « Les propriétaires fonciers commandent, le gouvernement du Brésil les écoute, les juges de la Cour suprême et la police fédérale agissent. Nous, Kaiowá Guarani, nous mourons », a déclaré Valdelice Veron.

475.jpgLa Cacique Damiana réagit au nouvel ordre d'expulsion et envoie son fils creuser sa propre tombe dans Apyka'i (MS) par Aty Guasu

Après les six ordres d'expulsion des Guarani Kaiowá pris par la justice, la veuve du chef Guarani Kaiowá de Apyka'i, Damiana, envoie son fils creuser sa tombe et informe la Cour fédérale et le gouvernement fédéral de son désir de mourir et d'être enterrée au milieu de leurs enfants, petits-enfants, grands-parents et parents tués par les agriculteurs. Il ya six ordres d'expulsion en justice contre les Guarani Kaiowá sans autre formalité ni préoccupation de leurs conditions de vie. Il demande donc un petit emplacement pour construire sa tombe. Des centaines de Guarani Kaiowá se préparent à mourir sur leurs terres. En une seule journée, le 07/10/2015, le juge fédéral de Ponta Pora (MS) a émis deux ordres d’expulsion et le tribunal fédéral en a ordonné deux autres, risquant notamment le massacre de plus de 4.000 Guarani Kaiowá.

 Plus de dix mille guerriers Kaiowá sont prêts à résister aux expulsions

478.jpg

Alors que la présidente Dilma Rousseff refuse de recevoir les dirigeants Guarani-Kaiowá, le chef du Vatican, le pape François, a reçu Elizeu Lopes et une lettre a été publiée sur le site Cimi aujourd'hui avec la plainte de génocide et de support d'application.

       En voici des extraits :

« En 2014, 138 personnes autochtones ont été assassinées au Brésil. Parmi celles-ci, 41 résidaient dans le Mato Grosso do Sul. Dans la même année, 135 Indiens se sont suicidés dans le pays, et dans le Mato Grosso do Sul on a compté 48 décès d'autochtones par suicide. Au Brésil, en 2014, 785 enfants autochtones sont morts avant leur cinquième anniversaire. Parmi ceux-ci, 55 étaient dans le Mato Grosso do Sul. Beaucoup de nos familles vivent dans des tentes le long des routes dans le Mato Grosso. Considérant que ces trois types de morts non naturelles en 2014, est décédé un Guarani Kaiowá tous les deux jours et demi au Brésil. Ceci constitue un réel processus de génocide contre notre peuple.

« Même avec cette situation dramatique, le gouvernement a paralysé les procédures de délimitation des terres indigènes au Brésil. Au Congrès, les ruralistes violent tout le temps nos droits fonciers, des propositions législatives comme le PEC 215/00 et PL 1610/96 sont déposées, y compris par certains juges de la Cour suprême fédérale (STF, plus haut niveau de la magistrature), qui prennent des décisions qui annulent les actes administratifs de démarcation de nos terres en disant que nous n'avons pas le droit à ces terres parce que nous étions pas en possession physique de celles-ci à la date de promulgation de la Constitution fédérale, à savoir 05 octobre 1988. Mais comment aurions-nous pu être en possession de nos terres, en ayant été expulsés par la force et risquant d'être tués par les agriculteurs si nous avoins essayé d'y revenir ?»

 

Consultez ici  les livres dont le Témoin en Guyane est l'auteur !


16/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 193 autres membres