Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

MOUVEMENTS DE TROUPES AU NORD DU CHILI, À LA FRONTIÈRE AVEC LE PÉROU ET LA BOLIVIE

05/11/2015

 

 

un exercice militaire de « grande envergure »

Source : https://actualidad.rt.com/actualidad/190325-chile-ejercicios-gran-escala-frontera-peru-bolivia

 

Traduction : Joël Roy

 

 

538.jpgLes Forces Armées du Chili comptent réaliser un exercice militaire de « grande envergure » au nord du pays, près de la frontière avec le Pérou et la Bolivie. Ces manœuvres, dénommées Ouragan 2015, commenceront le dimanche et dureront jusqu'au 13 novembre.
Les exercices militaires l'Ouragan 2015 que « des opérations terrestres, aériennes et maritimes incluront avec un ample déploiement de véhicules et personnel » auront lieu près du Puits Almnote, dans le désert d'Atacama.

 

L'objectif de ces manœuvres, dont la préparation a été réalisée par « précaution » de par la proximité des frontières avec le Pérou et la Bolivie, est de fortifier la préparation des Forces armées chiliennes « sous une logique conjointe ».

Le Chili, en effet, maintient des « relations tendues diplomatiques » avec les deux pays. Dans le cas du Pérou, il y a un contesté sur le tracé de la frontière terrestre, alors qu'avec la Bolivie il y a un litige pour l'accès maritime que réclame la Bolivie depuis des années.

Le président bolivien, Evo Morales, a déjà annoncé que « s'ils croient qu'ils vont intimider la Bolivie » par des exercices militaires près de la frontière, « ils se trompent ». Il a souligné en outre « qu’avec ce type d’actions ils ne font qu’ébrécher la dignité du peuple chilien ».

539.jpg

 

 

 

 

 

Bref rappel historique du Témoin : Le Vénézuela, la Colombie, le Pérou, l’Équateur et la Bolivie ont, depuis l’avènement de Simon Bolivar, une histoire commune, mais trouble et agitée, à la façon de frères ennemis. La Bolivie a perdu, il y a cent trente-deux ans, quatre cent kilomètres de côtes et de son accès à la mer après sa défaite lors de la guerre du Pacifique contre le Chili (1879-83). Il s'agit d'obtenir un corridor à travers le désert d'Atacama, jusqu'à la côte Pacifique. Un bout de territoire qu'elle reprendrait sur les 120.000 km² cédés au Chili lors de la signature en 1904 d'un « traité de paix et d'amitié ».

 

De son côté, le Pérou conteste un territoire du sud perdu lors de cette même guerre, mais ne souhaite pas s’allier à la Bolivie pour mettre leurs enjeux en commun, préférant sans doute garder un moyen de pression sur son voisin en ne lui accordant qu’un couloir de passage jusqu’à la mer.

 

 

 Cliquez ici pour consulter d'autres articles de la catégorie Découvrir
Consultez ici  les livres dont le Témoin en Guyane est l'auteur !


05/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 193 autres membres