Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

ÉTUDE D'OPPORTUNITÉ POUR LA MISE EN PLACE D'UN SECOND BARRAGE EN GUYANE (2)

08/04/2015

Un conflit d'intérêt ? suite

La réaction du Président de Région

Source : https://www.cr-guyane.fr/

 

407.jpg

Le 29 mars dernier, je publiai sur ce blog une déclaration de Monsieur José  Gaillou, Conseiller régional d'opposition et porte-parole Guyane-Écologie, qui dénonçait des pratiques d'appel d'offre qui, selon lui, relevaient du conflit d'intérêt (voir à ce sujet l'article en question, ici). Ce matin, 8 avril, dix jours plus tard,  le Conseil régional publiait sur son site web un communiqué incendiaire démentant les allégations de Monsieur Gaillou.

Il m'a semblé pertinent -et démocratique- de publier également, comme droit de réponse, le communiqué du président de Région.

Cela, bien sûr, ne m'empêchera pas d'insérer les habituels « grains de sel » du Témoin auxquels vous êtes désormais habitués.

Le communiqué dans son intégralité

Le Président de Région, Rodolphe Alexandre, s’étonne des propos tenus sur son blog [celui de José Gaillou, NdTémoin) et diffusés à l’ensemble des médias locaux par José Gaillou concernant le projet de second barrage envisagé par la Collectivité, et dont celle-ci tente actuellement d’évaluer la pertinence via une étude diligentée à cet effet.

À travers un argumentaire confus et contradictoire (moi, je l'ai trouvé plutôt clair, NdTémoin), José Gaillou tente en effet de faire la démonstration d’un prétendu conflit d’intérêt entre la sélection par la Région d’un bureau d’étude chargé d’évaluer les besoins énergétiques de la Guyane à l’horizon 2030 et d’envisager les réponses à apporter à ces besoins (et, en particulier, la pertinence ou non de construire un second barrage hydroélectrique), et l’hypothétique future construction dudit barrage par l’entreprise (GDF-SUEZ pour ne pas la nommer) à laquelle est affilié le bureau d’étude en question.

Selon le Conseiller régional d’opposition, le bureau d’étude retenu au terme de la procédure d’appel d’offre, Tractebel Engineering, l’aurait été uniquement parce que sa proposition était la plus avantageuse sur le plan financier. Favorable a priori à la construction d’un barrage, Tractebel Engineering aurait en réalité proposé sciemment un prix « anormalement bas » pour sa prestation intellectuelle afin de s’assurer d’être retenu, et de pouvoir influencer la Collectivité non seulement pour la validation de principe du choix de construction d’un second barrage, mais aussi pour l’identité de l’entreprise qui serait chargée de sa construction, en l’occurrence, GDF-SUEZ.

396.jpgCes accusations sont totalement absurdes pour deux raisons toutes simples :

José Gaillou affirme que « Bien évidemment, les 5 autres candidats sont bien au-dessus de l’enveloppe de Tractebel, et pour cause, le choix était fait d’avance, et la stratégie bien rodée ». FAUX ! Sur 6 propositions, celle de Tractebel Engineering est la 3e plus élevée, 3 autres propositions étant moins chères que la sienne. Si l’argument financier est effectivement celui qui a été avancé pour départager Tractebel Engineering de son concurrent dont la valeur technique était la plus proche qualitativement, il n’a en réalité été utilisé qu’une seule fois, tous les autres bureaux d’études s’étant vu opposer des réponses négatives basées sur des arguments d’ordres techniques et méthodologiques (cf grain de sel n° 1).

La maîtrise d’ouvrage pour la construction d’un barrage ne relève pas de la compétence de la Région (ni, demain, de la Collectivité territoriale de Guyane), mais de l’État. Autrement dit, quelles que soient les conclusions de l’étude qui sera menée, celles-ci ne sauraient en rien constituer une source d’influence pour la construction de cet éventuel second barrage, puisque le donneur d’ordre ne sera plus le même. En outre, il faut savoir que pour la construction d’un barrage hydroélectrique, l’appel d’offre doit être lancé à l’échelle européenne ; ce qui signifie que GDF-SUEZ (si tant est qu’il fasse le choix de se porter candidat) sera soumis à la rude concurrence des entreprises de dimension équivalente des autres pays européens. L’obtention de ce marché – si marché il y a – est donc loin de lui être acquise (cf grain de sel n° 2).  

Le Président de Région rappelle que l’idée de construction d’un second barrage, qu’il assume totalement avoir depuis reprise à son compte, a initialement été avancée par des experts invités par la Région Guyane à l’occasion du débat sur la transition énergétique en 2013. Il affirme que la commande de cette étude, paradoxalement incriminée par José Gaillou, est au contraire la preuve d’une volonté de transparence et d’efficience (cf grain de sel n° 3) de la part de la Collectivité, qui a souhaité s’assurer de disposer d’éléments techniques et scientifiques irréfutables avant de rendre un avis définitif et dument étayé sur cette question cruciale de l’alimentation en énergie de la Guyane à l’horizon 2030.

Rodolphe Alexandre prévient José Gaillou qu’il se réserve, compte tenu de la gravité des propos tenus et de leur caractère diffamatoire, le droit de donner une suite judiciaire à cette affaire. En cette période préélectorale, il demande à José Gaillou de ne pas céder à la tentation du recours à l’affabulation à caractère démagogique, et lui propose bien au contraire de mettre son intelligence et sa compétence au service du projet de territoire porté par la majorité régionale, l’invitant à le rejoindre dans son combat pour un développement ambitieux et harmonieux de la Guyane (cf grain de sel n° 4).

Les grains de sel du Témoin :

Grain de sel n°1 : « des réponses négatives basées sur des arguments d’ordres techniques et méthodologiques ». Je veux bien, mais quand je lis : « [...] J'ai le regret de vous informer que votre proposition n'a pas été retenue car le montant de votre offre est supérieur à celui de l'offre de l'entreprise retenue; L'offre retenue est celle de l'entreprise Tractebel Engineering  pour un montant de 313 471€. je vous remercie néanmoins pour votre participation... », technique, technique, je m'interroge...

395.jpgGrain de sel n°2 : [GDF-Suez]  « sera soumis à la rude concurrence des entreprises de dimension équivalente des autres pays européens. L’obtention de ce marché – si marché il y a – est donc loin de lui être acquise ». Oui. C'est sans doute uniquement pour ses « compétences techniques et méthodologiques » que EDF-Suez rafle tous les marchés de construction de barrages en Amazonie, et que, le long de chaque fleuve menacé, des Indiens manifestent en tenant des pancartes : « GDF-Suez, stop ! hors d'Amazonie » !

408.jpgGrain de sel n°3 : « la commande de cette étude [...] est la preuve d’une volonté de transparence et d’efficience de la part de la Collectivité, qui a souhaité s’assurer de disposer d’éléments techniques et scientifiques irréfutables avant de rendre un avis définitif et dument étayé sur cette question cruciale de l’alimentation en énergie de la Guyane à l’horizon 2030 ». Oui, mais Monsieur Gaillou ne nourrit pas de déclarations la main sur le cœur, il nous donne des informations détaillées, comme une offre prestataire de 313 471 € (diable ! ils ont arrondi le prix du litre d'essence, achetée au Suriname pour faire des économies, à l'euro inférieur ? Une somme à six chiffres qui se termine par 1, tout de même !...) en regard d'un prévisionnel de 2 M €, etc. etc.

Grain de sel n°4 : pour finir, un joli paragraphe, construit en deux parties d'une phrase chacune. Premièrement, la menace : Rodolphe Alexandre prévient José Gaillou etc. des suites judiciaires etc. etc. Secondement, la main tendue, la noblesse du propos : propose bien au contraire de mettre son intelligence et sa compétence au service du projet de territoire (sauf que, visiblement, ce projet, il n'y adhère pas), rejoindre son combat pour un développement ambitieux et harmonieux de la Guyane.

 

La main sur le cœur, à nouveau. Nous n'avons eu aucun détail, ni technique, ni procédural, ni chiffré. Avez-vous été convaincu de la bonne foi de nos élus ?

392.jpg

 

 

Consultez ici  les livres dont le Témoin en Guyane est l'auteur


09/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 193 autres membres