Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

POUR QUE LA CULTURE NE DISPARAISSE PAS AVEC LES ANCIENS...

05/01/2015

Le film tourné par quatre jeunes

de la communauté Yawalapiti

du Haut-Xingú

Source : France 5

 

 

 

316.jpgLa nouvelle génération utilise la technologie pour garder témoignage de leur tradition. Mais cela ne remplace pas la transmission orale... Le chef des Yawalapiti d'Amazonie, Aritana, craint que la culture de sa communauté ne disparaisse avec ses derniers anciens. Il est inquiet de constater l'exode pour Brazilia des plus jeunes. un jour viendra où leurs enfants ou petits enfants auront envie de découvrir leur origine, les films, livres, cd seront autant de media pour leur rappeler leur tradition.

Pour préserver leur culture, il décide de tourner un film sur un de leurs rites fondamentaux, le Kuarup. Sur plusieurs mois, cette fête qui célèbre les morts est ponctuée par une grande pêche, des danses, des chants, des concours et des transes. La célébration culmine au moment du Javari, tournoi qui réunit les tribus du Haut-Xingu. Si les jeunes sont soumis à des rites initiatiques, ils sont de moins en moins nombreux, ce que déplore Aritana. Grâce aux images tournées, il espère faire perdurer cette cérémonie ancestrale.

Un très bon documentaire qui montre bien, si cela était encore à démontrer, que la lucidité est nécessaire à la survie. Ni complaisant ni glorifiant, Voici un document plein de sagesse, avec juste ce qu'il faut de distanciation pour ne pas  brouiller la vérité d'une culture que ses détenteurs essaient de sauvegarder.

KUARUP, LA JOIE DU SOLEIL


 

 

 

Consultez ici  les livres dont le Témoin en Guyane est l'auteur !


22/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres