Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

RIO 2016 : LE CARNAVAL !

04/03/2017

 

Y a d’la joie… Rappel d'un article que je publiai il y a un an. 

Quelle sera l'école qui remportera le titre cette année ?

Exit 2016, parabens 2017 ! 

 

 

596.jpgPour ceux qui auraient besoin (et je les comprends !) d'un peu de fête dans ce monde de génocides, voici un document sur le carnaval, mais pas n’importe quel carnaval : celui de Rio de Janeiro.

Mais avant, petite explication de texte. On ne s’improvise pas carnavalier. Qui peut défiler ? comment faire ? quelles règles faut-il respecter ?...

Seules les écoles de Samba défilent. Mais tout le monde peut intégrer une école à l’approche du défilé… à condition de savoir un peu danser le samba (samba est masculin en portugais brésilien : o Samba).

Une École de Samba est un groupe de personnes qui appartiennent à un même quartier de Rio. Deixa Falar fut la première école de samba à avoir été créée en 1928. Les membres de Deixa Falar avaient l'habitude de se réunir près de l'école pour enfants dans le quartier Estacio de Rio. C'est de là que vient l'usage du mot école pour désigner les équipes de samba.

 

Parmi les premières écoles de samba à apparaître au Brésil, il y avait l'école Paraiso qui fut fondée par Esteves et Enrique Da Silva. Portela, Mocidade, et Mangueira sont les écoles de samba les plus anciennes et sont au sommet de la liste des écoles les plus connues. Les écoles de samba les plus célèbres à Rio sont Imperatriz, Portela, Beija-Flor, União da Ilha, Salgueiro, Rio Grande, Porto da Pedra, Vila Isabel, São Clemente, Mocidade, Mangueira et Unidos da Tijuca. Ces écoles se concurrencent intensivement pour le titre de Champion. La Parade de samba est un spectacle très organisé où chaque participant se voit attribuer un rôle bien précis.

Chaque école choisit un thème autour duquel les éléments de l'école vont être construits. Les juges attribuent des points pour chacun de ces éléments qui vont permettre de faire le classement des écoles en compétition, compétition qui s'étend sur l'ensemble de la période du Carnaval.

 

597.jpgLes écoles de samba en règle générale se divisent en deux structures physiques séparées. Il y a les salles de samba avec les orchestres de percussions et tout ce qu'il faut aux artistes pour s'entrainer dans de bonnes conditions. Ces salles ont aussi la fonction de club de danse et de centre administratif où le président de l'école siège. L'autre structure correspond aux unités de production où les costumes et les chars sont conçus et fabriqués. Toutefois, depuis 2005, toutes les écoles de samba de Rio qui appartiennent au Groupe Spécial (après l’élite des six premières) ont un site de production en commun qui est appelé la « Samba City ». C'est un endroit qu’il est possible de visiter pour assister au processus de production des gigantesques chars, costumes et accessoires qui illuminent le Carnaval de Rio.

Les écoles de samba ne sont pas des centres d'enseignement à la danse. Il peut cependant sembler facile d’apprendre le samba en observant les meilleurs artistes en action ou d’assister aux répétitions pour le Carnaval comme aux nuits samba organisées par ces écoles.

 

Rio de Janeiro compte plus de 70 écoles de samba qui défileront durant les journées de carnaval. Chaque école choisit son thème autour duquel elle crée la musique et la chanson, les costumes et les chars. Ce travail de création qui s'étale sur une année sera jugé dans la compétition pour l'attribution du titre de champion. Chaque école de samba possède ses propres couleurs et un style qui l'identifient au cours de la démonstration qu'elle fait dans la parade.

Les écoles ouvrent régulièrement leurs portes au public au cours de nuits samba. C'est dans ces occasions que l’on peut apprendre la chanson samba que l'école présentera au cours de la compétition, en assistant aux répétitions des chanteurs. Pendant le défilé, tous les participants sont obligés, sous peine de déclassement de leur école, d'entonner, à pleine voix et en boucle pendant tout la parade (60 à 80 mn !) la chanson samba choisie par ladite école, imitée en cela par les milliers de supporteurs dans les gradins du sambadrome. Un espace sonore indescriptible !

 

Le Samba est la musique jouée pendant le défilé de carnaval dans le Sambodrome, mais dans les rues de Rio et d'autres villes, d’autres musiques se font entendre, comme le Frevo, le Maracatú, la Marcha do Carnaval etc.

Structure et préparation des écoles

 

Le Carnaval de Rio est une immense attraction qui draine chaque année une multitude de Brésiliens et de touristes qui viennent participer à une semaine de danse et de fêtes en tous genres. Le Carnaval est fêté dans tous les états du Brésil, avec celui de Rio comme principal point d'attraction. Tous les éléments du Carnaval peuvent être pleinement appréciés au cours de la parade au Sambadrome où les douze meilleures écoles de samba donnent leur meilleur d'elles-mêmes pour remporter le titre de Champion. Le lancement a lieu le vendredi qui précède la période de Carême, le maire de Rio couronne le « Gros Roi » connu aussi sous le nom de Roi Momo. C'est lui qui signale le début de la période de carnaval en recevant du maire la clé de la ville de Rio de Janeiro. L'enthousiasme envahit alors les bars, les rues et les clubs dans tout le Brésil pour culminer le jour de la grande parade au Sambadrome.

 

Le défilé de l'école Salgueiro (intégral)

 


 

Le groupe des percussions ou bateria : des ateliers pour percussions on lieu une fois par semaine pour ceux qui veulent apprendre à jouer du tambour dans le style samba. Ces ateliers acceptent les gens de tous les groupes d'âge et quelle que soit leur expérience musicale. Des sessions hebdomadaires séparées sont organisées pour les débutants et les joueurs de niveau intermédiaire qui peuvent assister et même participer aux répétitions pour le Carnaval.

As alas : les écoles de samba sont divisées au cours du défilé en plusieurs sections appelées alas ou ailes, qui se composent chacune d'une centaine de participants, parfois plus, qui portent le même costume. Chaque aile effectue sa chorégraphie qui constitue une partie d'un ensemble le plus harmonisé possible. Il y a le plus souvent une multitude de spectateurs déchaînés qui entonnent la chanson de l'école pendant tout le déroulement de la parade.

Les chars, qui sont motorisés ou poussés par des hommes, se situent entre les ailes. L'attraction principale des chars, hormis leurs décors incroyables, est l'ensemble des danseurs qui font leur démonstration sur une plateforme.  Il y a aussi toujours des célébrités qui participent au défilé, parfois en chantant et en dansant sur des chars.

Les destaques ou artistes-star portent les costumes les plus somptueux qu'ils mettent en valeur en dansant le samba.

L'avant-garde : un groupe de douze danseurs que l'on appelle l'avant-garde mènent l'école qu'ils représentent durant tout le défilé. Ils portent toujours des costumes très élaborés qui ne manquent pas d'attirer l'attention. Leur tâche consiste à présenter l'école au public et à mettre en place un spectacle qui donne le ton à toute leur équipe. L'avant-garde comprend souvent des célébrités qui vont susciter l'enthousiasme de la foule.

La Porta Bandeira et le Mestre Sala sont le porte-drapeau.  C'est le couple qui défile en tête de l'école pour présenter le drapeau et les couleurs de l'équipe. Le porte-drapeau, qui progresse linéairement, est accompagné d'artistes qui effectuent des danses gracieuses tout autour de lui. En fait, il y a plusieurs (au moins trois) porte-drapeaux représentant chaque école, mais ce sont les premiers qui doivent faire impression sur les juges.

Les Baianas (les Bahianaises) sont un groupe de femmes âgées qui représentent l'âme des écoles de samba. Elles produisent des chorégraphies spectaculaires en tournoyant dans leurs costumes traditionnels de Bahia. Les Baianas qui forment un groupe à part ont une aile qui leur est dédiée. Personne d'autre ne porte les mêmes costumes et personne n'est autorisé à se mêler à leur performance.

 

Le défilé de l'école Beija-Flor (intégral)

 


 

Les juges regardent attentivement les performances des écoles et attribuent des points qui permettront d'effectuer le classement en fin de compétition. Cependant, compte tenu du travail de qualité fourni par chacune des équipes, toutes les écoles gagnent le respect des amateurs de samba. Le Carnaval au Brésil gagne en importance et en qualité année après année.

 En guise de petit cadeau, parce que je suis un gentil garçon, je vous offre une partie de la prestation de l'école qui a remporté le titre 2016 :

 

Défilé de l'école championne 2016 : Mangueira (extrait)

A campeã do carnaval do Rio de Janeiro entrou na avenida

com uma homenagem à cantora baiana Maria Bethânia.

 


 

 

 

Consultez ici  les livres dont le Témoin en Guyane est l'auteur !


26/02/2017
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres