Un témoin en Guyane

Un témoin en Guyane

MATO GROSSO DO SUL : MEURTRES, EXACTIONS... ET PRIVATION DU DROIT À L'ÉDUCATION !

27/09/2015

 

Des soldats d la Garde nationale empêchent l'accès à l'école
aux enfants amérindiens !

 

Source : Tereza Amaral

 

 

520.jpg

 
Près d'un mois après le lâche assassinat du jeune chef Indien Guarani-Kaïowá Semião Vilhalva, les décideurs et les exécuteurs de cet acte barbare en appellent à la Garde nationale pour empêcher l'accès à l'école aux enfants de la tekoha Ñanderu Marangatu, et cela en dépit du droit constitutionnel.

 

L'éducation, un droit pour tous et un devoir pour l'État et la Famille,

sera promue et encouragée avec la coopération de la société,

en cherchant le plein épanouissement de la personne,

sa préparation à l'exercice de la citoyenneté et sa qualification pour le travail.

 

Article 205, Constitution fédérale

 

521.jpgL'information vient d'un enseignant Guarani-Kaiowá. Dans une vidéo qu'il a prise, on voit les soldats de la Garde nationale prêter main-forte à l'agriculteur qui empêche les enfants et les étudiants autochtones de Ñanderu Marangatú (la tekoha où Semião Vilhalva a été exécuté) d'être transportés à l'école ».

 Sur un réseau social, cet enseignant demande de l'aide : partagez cela sur vos réseaux. Il ajoute que l'agriculteur « Dacio et le personnel de la Force nationale menacent le bus et les enfants ».

Les images ici sont extraites d'une vidéo prise par l'enseignant. Son téléphone a ensuite été saccagé par les soldats.

 

 Cliquez ici pour consulter d'autres articles de la catégorie Terres amérindiennes

 

Consultez ici  les livres dont le Témoin en Guyane est l'auteur !


28/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 190 autres membres