Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

CHRISTIANE TAUBIRA, GARDE DES SCEAUX EN GUYANE

25/02/2013
Une visite constructive au Centre
Interculturel de Formation
MAMA BOBI à Saint-Laurent
Taub2.jpg
 
 
 
 
 
Le 30 octobre 2012 nous remettions à la Ministre un Plan pour la solidarité et l'émancipation sociale dans l'Ouest Guyanais, construit sur trois axes directeurs, de prévention, d'insertion et l'émancipation.
 
Ce plan est bâti sur le programme suivant :
- l'insertion par l'activité des publics en difficulté ;
- la prévention de la délinquance par l'interculturalité ;
- une stratégie innovante pour la réinsertion, établie à partir de constats, élaborée avec les familles, les acteurs de terrain et les autorités coutumières afin de construire ensemble une problématique qui aura le plus de chances d'aider à apporter les réponses adaptées.
 
Christiane Taubira en conversation avec Lamoraille
 
Ce plan se décline sur le long terme :
1. Il implique une responsabilité intergénérationnelle ;

2. II encadre des jeunes en des activités qui tendent Taub1.jpgtoutes à enrayer l'errance suite au décrochage et dès le constat de celui-ci ;

3. Il s'inscrit en prévention de la récidive en accueillant de jeunes ex-détenus. Il propose un encadrement dans le suivi de mises à l'épreuve en relation avec les JAP ;

4. Il offre un hébergement d'urgence ou un logement temporaire à quelques cas extrêmes (4 ou 5) ;

5. Il bénéficie de l'appui des Autorités Coutumières ;

6. Il assouplit les mises en relation avec les autorités compétentes (gendarmerie, douanes, etc.).

 

 

Avec Papa Gé

Mama Bobi... qui sommes-nous ?

Mama Bobi a été fondé il y a vingt-deux ans sous l'impulsion des Autorités coutumières et des érudits du Bas-Maroni, dans un contexte de guerre civile (celle du Suriname).

Mama Bobi comprend environ un millier de membres, dont une vingtaine de permanents attachés essentiellement à la transmission des connaissances et des langues issues du marronnage.

Ses missions sont principalement de mettre en place, par le truchement de l?interculturalité, des passerelles vers des domaines variés : arts et traditions populaires, thérapies traditionnelles et pharmacopées, coutumes et développement durable, dans un objectif d'intégration plurielle et citoyenne.
 
Taub3.jpg
 
Langa pasi no broko man baka
On n'évalue pas la peine à la longueur du chemin
 
 
 


25/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres