Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

DEUX BRÈVES

24/02/2012

Brève 1

de l'argent bien dépensé...

Source : www.lekotidien.fr/

 

 

or bigLa semaine dernière, les Forces Armées en Guyane (4 policiers de la PAF et 12 militaires) ont mené une opération sur plusieurs sites d'orpaillage illégaux « au niveau des Criques St-Pierre et Mac Mahon » sur la commune de Mana. Il leur aura fallu plusieurs dizaine d'heures de marche en forêt pour interpeller 26 ressortissants étrangers (Brésiliens) en situation irrégulière, puis détruire les 27 carbets découverts.

Bilan de cette opération : 26 clandestins ont été interpellés (et 25 rapatriés sans délai), tandis que du côté du matériel, 5 tables de levée et une dizaine de kilos de minerai aurifère, des armes, de la nourriture et diverses marchandises (dont 3 téléviseurs écran plat, on ne se refuse rien), ainsi que 20 grammes d'or ont été saisis (ou détruits) par les FAG.

Note du Témoin : 20 grammes ! on applaudit bien fort ! L'argent de nos impôts est toujours bien employé. En tout cas, les réseaux sont de mieux en mieux organisés : trois écrans plats et une parabole sont moins encombrants à balader dans la jungle que le même nombre de prostituées...

 

Brève 2

On y danse, on y danse...

source : Guyane 1ère

 

001-copie-3.jpgLe secrétaire d'état au transport de l'Etat de l'Amapa est formel, le pont sur l'Oyapok est prêt à ouvrir. Mardi dernier, sur la rive brésilienne les installations provisoires des douanes, de la police et du service transit ont fait l'objet d'une visite de contrôle.

« Même avec des installations provisoires nous sommes en mesures de fonctionner », c'est ce qu'indiquait Marco Antonio Neves de la coordination du service de Transport International de charges au sein de l'Agence Nationale de Transport terrestre brésilienne. Une réunion importante s'est en effet tenue en la semaine dernière dans les installations, pour l'heure provisoires, des futurs bâtiments de la douane près du pont, à Oiapoque. Le but : vérifier la conformité des lieux. Les autorités brésiliennes ont ainsi assuré que l'inauguration du pont était désormais possible. Le planning prévoit la fin de la construction des bâtiments définitifs pour le mois de novembre. Le maire d'Oiapoque qui était présent a souligné l'importance de ce pont qui offre des perspectives de développement économique à toute la Région de l'Oyapock.

Note du Témoin : ki dévlopman ? Des piroguiers gagnent leur vie en faisant la traversée. Les piroguiers français sans travail émargeront plus nombreux sur les listes RSA, les piroguiers Brésiliens iront grossir les rangs des garimpeiros en Guyane. Les bordels vont traverser le fleuve et s'installer à Saint-Georges, les Métros et les Cayennais n'auront donc plus besoin de traverser, ils trouveront ce qu'ils cherchent sur la rive française. Les filles gagneront plus (niveau de vie oblige) et rapporteront plus à leurs maquereaux et maquerelles... en travaillant plus.

Le maquereau quitte l'eau des ports pour devenir un poisson de rivière. C'est le progrès !

 



24/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 211 autres membres