Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

GUYANE : DEUX MILITAIRES TUÉS AU COMBAT contre des orpailleurs clandestins

03/07/2012

C'est tout de même le FarWest !

 

Quand on vous le dit...

Source : http://www.rfi.fr/ameriques/20120628-guyane-deux-militaires-francais-tues-combat-contre-trafiquants-or

 

Deux militaires français ont trouvé la mort en Guyane, mercredi 27 juin, lors d'une opération conjointe entre l'armée et la gendarmerie contre des chercheurs d'or clandestins. Deux gendarmes ont également été grièvement blessés dans cette opération. L'orpaillage se développe fortement dans cette région reculée de l'Amazonie.

Dorlin-copie-1.JPG

Tout commence mercredi 27 juin au matin lorsque quatre hélicoptères de la gendarmerie et de l'armée s'approchent du site de Dorlin, à l'ouest de la Guyane, théâtre dramatique depuis vingt ans de la production d'or illégale dans la forêt guyanaise.

L'hélicoptère de gendarmerie est la cible d'un feu nourri. Un gendarme est légèrement blessé à la cuisse par une balle qui a traversé la paroi. Les forces de l'ordre battent en retraite. L'opération des autorités visait à sécuriser un site de Dorlin afin qu'une société minière légale puisse y envoyer des géologues.

Puis la mission reprend dans l'après-midi. Les hélicoptères déposent une douzaine de gendarmes et environ vingt militaires. Après quelques centaines de mètres de marche sur un sentier en forêt, c'est le guet-apens. On leur tire dessus. Deux militaires de 29 et 32 ans meurent sous les balles. Deux gendarmes ont été blessés mais leurs jours ne seraient pas en danger.

Un opérateur minier, bon connaisseur de la région, y voit un véritable acte de guerre d'une des bandes armées qui se succèdent sur ce secteur très riche en métal jaune, une bande faisant régner la terreur au sein même des orpailleurs illégaux.

En janvier dernier à Dorlin, dans les heures précédant la visite de Nicolas Sarkozy en Guyane, un réglement de comptes entre bandes d' orpailleurs illégaux avait fait 6 morts, dont cinq corps ont été retrouvés. Un sixième mort jeté au fond d'un puits clandestin n'en a jamais été extirpé.

Frédéric Farine

La bande qui est soupçonnée de faire régner la terreur sur Dorlin serait celle qui, en janvier dernier, avait éliminé une « autre bande » sur la zone, au moment de la visite de Nicolas Sarkozy. Cinq corps avaient été retrouvés, le sixième jeté au fond d?un puits illégal nen a jamais été extirpé. La Guyane, plus vaste que l'Autriche, n'a pas non plus d'hélicoptère dédié à la sécurité civile.

 



03/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 209 autres membres