Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

MARIAGE POUR TOUS : marre, les journalistes !

13/01/2013
Ah bon ? Il n'y a pas eu de débat ?
 
 
Foutez -nous la paix. Je suis trivial, mais j'en ai marre. Alors, Mesdames et Messieurs les journalistes, foutez-nous la paix.
 
Depuis des années, la revendication est connue. Des homosexuel(le)s veulent se marier (peut-être pas tous, d'ailleurs...). On ne me fera pas croire qu'au long de toutes ces années, il n'y a pas eu de débat. Pourquoi ? C'est tout simple : sur les plateaux télé, derrière les micros radio, et même lors des micro-trottoirs, on peut entendre des gens de tous bords, même opposés à ce projet de loi nous dire : « j'ai des amis homos, des amies lesbiennes qui vivent en couple... je ne suis pas homo moi-même, mais c'est leur vie, cela ne me dérange pas ». Alors, tolérance ou indifférence ? Mais de quoi ont donc parlé ces amis entre poire et fromage ? du sexe des anges ?
 
479247.jpgJamais l'étalage de points de vue tranchés n'a été aussi ardent, parfois violent, souvent indécent, toujours déplacé qu'en ce moment. Le lit est fait aux églises (vive la laïcité !), aux croyances, aux sectes (voir Civitas). La contre-vérité est érigée en valeur. Exemples : « le mariage pour tous est la décadence de la société », « la valeur famille est menacée »... Ah bon. Alors on va empêcher ceux qui le souhaitent de se marier, d'avoir des enfants ? Depuis quand la liberté essentielle pour tous se ferait-elle en restriction de la liberté de la plupart, surtout en plus grand nombre ? Je dis, moi, le Témoin, qu'il s'agit d'homophobie rampante, cachée, qui ne dit pas son nom.
 
Arrêtons les amalgames : il s'agira d'une loi accordant le droit au mariage pour tous, pas d'une loi banalisant la PMA, voire la GPA au quotidien. Dans le premier cas il s'agit d'un projet de société égalitaire, dans le second cas d'un débat éthique, encore à tenir.
Et la question du référendum, alors ? En 1981, l'abolition de la peine de mort serait-elle passée par voie référendaire ? Et la loi Weil sur l'interruption volontaire de grossesse aurait-elle été adoptée par un referendum ? Non, assurément non.
Constitutionnellement le référendum est compétent pour un certain nombre de sujets engageant la nation dans son entier, et pas pour empêcher une minorité d'avoir accès aux mêmes droits que la majorité des citoyens. Citoyenneté : un mot à la mode. Comment des individus n'ayant pas accès aux mêmes droits que les autres pourraient-ils se sentir citoyens ? La France a un régime démocratique parlementaire, c'est donc à la représentation nationale qu'il appartient de promulguer les lois.
 
Mesdames et Messieurs les journalistes, faites votre boulot d'investigation, c'est là votre vraie déontologie. Il ne vous appartient ni d'opposer les uns aux autres pour fournir par le truchement de vos rédactions des « produits médiatiques » bien ficelés, ni d'encourager la transgression de lois qui ont fait leurs preuves, telles que celle sur la laïcité, et encore moins de fournir des tribunes aux sectes ou organisations sectiformes.
Une chose est avérée, ce dimanche soir : l'action journalistique aura bel et bien contribué, ces dernières semaines, à casser la cohésion sociale, s'il en était encore besoin.
 
Mesdames et Messieurs les journalistes, foutez-nous la paix. J'ai envie de vomir !
 


13/01/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres