Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

BULLETINS (DE VOTE) DE GUYANE (2)

22/06/2012

Second tour

 

Chantal Berthelot réélue face à Léon Bertrand dans la seconde circonscription de la Guyane, qui d'ailleurs, n'en compte que deux...

 

Lu dans France-Guyane, le (seul) quotidien de Guyane :

http://www.franceguyane.fr/actualite/politique/chantal-berthelot-heureuse-leon-bertrand-pas-si-malheureux-129584.php#

1350d5b78dcbb2f40e96a0b79258e36c.jpg

Comme il y a cinq ans, la deuxième circonscription a préféré Chantal Berthelot à Léon Bertrand.

La campagne était difficile, intense. C'est ce que reconnaît Chantal Berthelot, qui souffle, alors qu'elle vient d'apprendre sa victoire. « Mais ce qui est important, en démocratie, c'est le choix des électeurs. » Si ceux-ci l'ont choisie, elle, Chantal Berthelot n'en oublie pas ses anciens adversaires.
À commencer par ceux qui ont appelé à voter pour elle. « Je serai celle qui va relayer une partie de leurs préoccupations. » La gagnante a également un mot pour Léon Bertrand et tient à « dire à l'adversaire final qui est, en même temps président de la CCOG et maire de Saint-Laurent, que je serai à ses côtés pour pouvoir défendre les intérêts des populations parce que la CCOG, c'est quand même huit communes de la circonscription. À ce titre-là, je me dois d'être à ses côtés parce que les enjeux et les défis sont énormes et la Guyane ne doit pas souffrir qu'après des combats électoraux nous restions figés sur nos positions. Nous devons tous travailler pour avancer et surtout, nous devons répondre à la grande détresse de la population ».

 

Bertrand : « Aborder 2014 en toute sérénité »

Alors que la joie domine du côté de Chantal Berthelot, chez Léon Bertrand, on cherche à comprendre. Le maire de Saint-Laurent avance d'ores et déjà quelques hypothèses pour expliquer ce qui n'a pas marché.
« Nous étions pratiquement sûrs, mais malheureusement les choses n'ont pas fonctionné. Je pense par exemple au fait que les élections législatives se fassent pratiquement en même temps que les élections présidentielles. Du coup, il y a un fort taux d'abstention. La circonscription, même si elle a rapetissé, demeure grande et en quinze jours on n'a pas le temps de véritablement sillonner tout le territoire pour faire campagne. Et puis, je ne sais pas... Peut-être que mes ennuis judiciaires ont aussi joué sur le choix des électrices et des électeurs. » (Ben tiens... Note du Témoin).
Pourtant, le candidat malheureux garde un élément de grande satisfaction : son bon score dans sa commune « Malgré la défaite, nous restons satisfaits par rapport aux résultats de Saint-Laurent du Maroni. C'est le bastion de notre équipe. Cela veut dire que nous allons aborder 2014 en toute sérénité à la fois pour les élections municipales et les élections de l'assemblée unique. Parce qu'en 2014, nous avons la possibilité de proposer, pour la commune de Saint-Laurent du Maroni, huit représentants, ce qui n'est pas rien. »
 


22/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres