Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

MON PEUPLE SE NOMME HUMANITÉ

16/02/2012

 

Tout moun sé frè - Ala sama de brada gi mi

 

763.jpgPaul Léandri a exercé les fonctions de directeur des Affaires culturelles de la Guyane, du 13 novembre 2013 au 31 août dernier. Il exerce désormais à l'Institut français d'Erbil, capitale de la région autonome du Kurdistan, région fédérale autonome du nord de l'Irak. Peuplée d'environ un million et demi d'habitants, la ville se trouve à 77 kilomètres à l'est de Mossoul.

Paul Léandri possède ce qu'il est convenu d'appeler « une plume » et la lecture de ses écrits laisse voir qu'il est un grand humaniste. J'ai été très séduit par l'un d'eux, qu'il m'a autorisé à publier ici, ce dont je le remercie bien sincèrement.

Prenez donc le temps de faire la connaissance de celui-ci...

 

Je pense à mes arrière-grands-parents qui venaient d’Italie, de Malte et puis d’ailleurs, migrants en quête d’un autre soleil et d’un autre destin,

Je pense à tous ceux qu’on traitait de métèques, de ritals, de bougnoules et aussi de youpins,

Sans oublier négros, polaks ou niakoués, boches ou bamboulas, boucaques ou bridés,

Tous ces noms qu’on servait dans des rires obscènes, si vile certitude des maitres imbéciles,

Et je pense à ces noms qui ne furent gravés sur aucun monument de villages français,

Mais dorment à jamais sur les champs de bataille, charniers d’absurdités et de folies humaines.

Je pense affiche rouge, au groupe Manouchian, et à leur sang versé pour une patrie qu’on leur avait refusée,

Aux tirailleurs, aux zouaves et encore aux goumiers, et aussi aux harkis et puis aux chibanis,

Je suis de tous les lieux je suis de nulle part, je suis le juif errant, le rom et le nomade, je n’ai rien, je ne suis rien,

Mais le sang qui coule dans mes veines est sang d’amour, cent fois mêlé,

Mon peuple se nomme Humanité et ma vie c’est la Liberté !

Et mon cœur toujours se rebelle, quand on insulte un immigré,

Avec ces mots pétris de haine, ces faux discours de vérité,

Je n’ai comme seule identité que celle que je me suis forgée

Aux hasard des rencontres sur les routes du monde, sur mes chemins de vie,

Appartenances multiples refusant les identités meurtrières,

Appartenances inclusives et non pas exclusives,

De toutes les communautés mais dénonçant les communautarismes,

Curieux de toutes les cultures, pourvu qu’elles soient ouvertes, tolérantes et vivantes,

Avide de toutes les langues du monde, et plus encore quand elles se conjuguent les unes aux autres, se rencontrent et se mêlent, se métissent et se colorent,

Je suis du village Monde, je suis citoyen de la Terre,

Et ma seule certitude c’est que chaque homme est mon frère.

Paul Léandri

 

 

Cliquez ici pour consulter d'autres articles de la catégorie Pensées, réflexion ou états d'âme
Consultez ici  les livres dont le Témoin en Guyane est l'auteur !


16/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 211 autres membres