Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

ÉCŒURÉ, JE SUIS ÉCŒURÉ !...

06/03/2014

Le pétrolier Chevron gagne

(la 2ème manche)

face aux habitants de l'Équateur

 

 

Je vous renvoie à l'article que je publiai sur ce même site en novembre dernier pour présenter ce bouquin touchant : Un brin d'herbe contre le goudron

article-un-brin-d-herbe-contre-le-goudron

Ainsi qu'à cet autre :

article-l-equateur-appelle-au-boycott-de-chevron

 

Alors, vous être prêts à lire la suite de l'histoire ?

 

La justice américaine a donné raison mardi 4 mars 2014 au groupe pétrolier Chevron qui estimait que le jugement équatorien lui ayant infligé une amende record de 9,5 milliards de dollars pour pollution était entaché d'irrégularités.

001-copie-8.jpg

Les quelque 30.000 plaignants, regroupés au sein du Front de défense de l'Amazonie et soutenus par leur gouvernement, ont annoncé dans un communiqué qu'ils faisaient appel immédiatement. Un de leurs avocats a qualifié d'« illégitime » la décision. « C'est une sentence injuste et illégitime qui provient d'un juge incompétent, dans le cadre d'une procédure absurde », a-t-il dénoncé auprès de l'AFP.

En attendant, les plaignants ne pourront pas demander aux États-Unis de saisir les actifs de Chevron, qui s'est refusé jusqu'à présent à les indemniser (cela fait trois ans) et a porté l'affaire devant un tribunal d'arbitrage international de La Haye, dénonçant la corruption de la justice équatorienne. Les prochains rounds vont se jouer devant les tribunaux brésilien, argentin et canadien devant lesquels les plaignants cherchent à obtenir la saisie des actifs de la major, a confié à l'AFP leur porte-parole Han Shan. Ce qu'a confirmé celui de Chevron, Morgan Crinklaw, soulignant que le géant pétrolier n'avait pas d'« actif important » en Équateur (Ben tiens... Ndtémoin).

Une victoire « éclatante » ?

Mardi, tout en se réjouissant de cette « victoire éclatante », le pétrolier a voulu accentuer dans la foulée son avantage, en expliquant qu'il allait faire traduire dans différentes langues le jugement new-yorkais.

Les plaignants n'ont pas caché leur amertume, déplorant une décision « injuste ». « Si les Équatoriens respectent la loi dans tous les pays, ils ne reconnaissent pas cette juridiction (new-yorkaise) et moins encore son jugement », a affirmé M. Han Shan, dans un communiqué.

Une première condamnation en 2011 pour Chevron

Poursuivi à l'origine par 30.000 indigènes de la région amazonienne, Chevron a été condamné en 2011 par la cour de la province de Sucumbios à une amende de 9,5 milliards de dollars.

Les dégâts dans la forêt amazonienne remontent à l'exploitation pétrolière par la compagnie américaine Texaco, qui a opéré en Équateur entre 1964 et 1990, avant d'être rachetée en 2001 par Chevron.

L'amende de Chevron en Équateur représente l'une des plus fortes dans l'histoire du droit de l'environnement, dépassant celle de 4,5 milliards de dollars infligée à ExxonMobil pour la marée noire de l'Alaska en 1989.

Le président Rafael Correa a récemment lancé une campagne internationale de boycottage contre les produits de Chevron, qu'il accuse d'être responsable d'un des « pires désastres environnementaux de la planète ».

 


 
 
 
14-03-06-001-copie.jpgEt il n'y a pas qu'en Équateur...
Voyez cette photo, prise cet après midi à Saint-Laurent du Maroni, dans les parages du degrad Glacière. Ce panneau est en place depuis des années, et l'emplacement, maintenant un terrain vague , se trouve au cœur de l'agglomération, entre le centre ville et le quartier de la Charbonnière... et, bien entendu, le numéro ne répond pas.

 

 



06/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres