Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

Déguster... LA SOUPE DE PLANTIN (BAANA GOLUNTU BAAFU)

22/03/2012

Lorsque Taa Jopi cuisine...

 

num006-copie-1Les bananes-plantin, ainsi nommées aux Antilles (mais pas ici), ne se mangent pas en dessert. Elles sont cuisinées en légume, soit en accompagnement, soit en plat.

La soupe présentée ici, je l'ai goûtée chez Gerrard et Sanettie, nos amis Saramaka. C'est leur fille Liliane qui l'a préparée.

Tout d'abord il faut couper les bananes en rondelles comme l'on ferait des rondelles de carottes, mais un peu plus épaisses. Bien évidemment les légumes ne doivent pas être trop mûrs, ils seraient trop mous pour la soupe.

Compter environ 2 bananes pour 3 personnes, selon grosseur. Jeter les morceaux au fond de la cocotte, avec des oignons émincés, dans un fond d'huile très chaude. Faire revenir sans dorer en remuant sans arrêt pendant... un peu de temps.

Ensuite, recouvrir d'eau (celle du fleuve convient, elle peut même apporter un peu de goût...), puis jeter quelques cubes de bouillon déshydraté (vous savez bien, Maggi, Maggi !) ; il en est fait sous nos latitudes une grande consommation, surtout des cubes qui viennent d'en face, au Suriname, où ils coûtent quatre fois moins cher).

Ne pas oublier le sel, des herbes (celles qu'on veut, ramassées à l'abattis ou en forêt), un ou deux piments bien teigneux.

Dès que cela frissonne, éparpillez le bois sous la cocotte pour que le feu n'aille pas trop fort... Dix minutes, c'est prêt.

On peut si l'on veut rajouter un morceau de poisson boucané dans le bouillon. Pour ma part, ayant du mal à me défaire de mon éducation gastronomique hexagonale, j'ai rajouté (sans le dire à Liliane), avec les oignons émincés, quelques petits lardons de poitrine fumée.

C'est aussi ça, le métisssage culturel !

Yu lobi baafu ?

 



22/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 201 autres membres