Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

Un Témoin en Guyane, écrivain - le blog officiel

BULLETINS (DE VOTE) DE GUYANE (1)

10/06/2012

Premier tour

 

Saviez-vous qu'en Guyane, nous avons la « chance » d'avoir deux partis socialistes ? Oui, deux.

Le premier, celui que nous connaissons tous, celui de Martine A. Le second, c'est le Parti Socialiste Guyanais, celui qui frappe à gauche, à droite, qui apporte son soutien à gauche, à droite.

Berthelot.jpgChantal Berthelot, dont j'ai pu apprécier le soutien à diverses reprises en faveur d'un système éducatif qui ne laisserait pas trop d'enfants sans école (enseignants non remplacés, transports scolaires défaillants, déscolarisation institutionnelle un peu systématique, etc.) est la candidate de gauche sortante, soutenue par le PS (celui de Martine A.). Ele s'est vue, pour la circonstance, opposée à Sergine Kokasson, Saint-Laurentaise mandatée par le PSG (l'autre PS) qui a déclaré qu'elle entendait « faire barrage à la députée sortante Chantal Berthelot ». Nous n'en saurons pas plus sur son programme, qu'elle disait vouloir diffuser après les présidentielles ; nous attendons toujours.

Si l'on avait voulu faire élire Léon Bertrand, ancien ministre et maire UMP de Saint-Laurent, l'on ne s'y serait pas pris autrement...

Rappelons que ce joli monsieur a effectué trois mois de préventive il y a trois ans, pour, entre autres, corruption passive, conflits d'intérêts, etc. etc. Bien sûr, son pocès n'a pas eu lieu, il est donc toujours présumé innocent. Tout de même, trois mois de préventive... Pour quelqu'un qui prône l'accélération des procédures judiciaires et les jugements en référé pour des jeunes qui ont volé un scooter...

Mais il a peut-être quelques soucis à se faire, car avec l'accession de son ennemie intime Christiane Taubira au ministère de la justice...

Voici un autre exemple de la confusion cérébrale ambiante chez nos politiques avec l'exemple du candidat « sans étiquette » dans notre beau pays de Guyane :

Aldo Neman, vous vous déclarez ni de droite, ni de gauche. À l'Assemblée, où siégerez-vous ?

« Je siégerai avec la droite car cela permet d'être un opposant. Mais je veux être un opposant favorable, ne pas voter contre systématiquement, ne pas m'opposer par principe. Mais je serai dans l'opposition pour avoir la liberté de ne pas devoir dire oui à tout. En Guyane, l'homme politique ne peut pas être que de gauche ou que de droite car nous avons trop de problèmes ».

Et de déclarer dans la foulée qu'étant pasteur, "il est bénéfique de garder cet encrage fort avec la réalité, que les personnes puissent m'interpeller facilement, me demander des comptes".

Laïcité, quand tu nous tiens !...

Une consolation : si le report des voix se fait correctement (ce qui n'est pas acquis chez nous...) Chantal devrait être réélue, ce qui lui promet d'être à nouveau largement sollicitée pour une scolarisation digne des enfants de la route et de la forêt par un « vié blan » pédago...

 



10/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres